Partagez|

Un ange noir dans Hyde Park


avatar
Modo Team de polochons super sonique de Ryouko!
Yekaterina ArefievModo
Team de polochons super sonique de Ryouko!
Féminin
Métier : Collégienne ♥
Nombre de personne tuées : 35
Date d'inscription : 17/07/2011
Lieu d'habitation Personnage : Une survivante de la famille Royale ? Ca doit être moi ♥

Mon désordre à moi!
Arme de base/style de combat:
Tecnhiques:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Un ange noir dans Hyde Park Ven 4 Nov - 22:01

    Yekaterina Arefiev n'avait rien d'une élève sérieuse, elle aimait rater l'école, rester des heures chez elle à manger de la glace en espérant ne prendre aucun kilos, non pas qu'elle soit de ce genre de filles superficielles, quoi que, mais elle tenait tout de même à garder la ligne, sa recherche du grand amour passait par là, il faut être parfaite pour la personne que l'on aime. Pour cela il faudrait peut-être qu'elle soit aimable. Mais aujourd'hui, pour chercher ce qu'elle voulait, elle avait décidé d'aller en cours. A peine arrivée, elle hésita à aller se réfugier dans les toilettes, se cacher avec son téléphone, brancher ses écouteurs et regarder des séries télévisé qu'elle n'appréciait pas tant que ça mais qui l'occupaient avec son superbe abonnement, mais Taras risquerait de le résilier à force, mais c'était important pour elle ! Il n'avait pas le droit ! Alors, dans un soupire, elle se dirigea vers la classe. La sonnerie n'avait pas retenti, mais elle préférait rester là, car elle sentait qu'elle ferait demi-tour si elle attendait avec les autres. Elle n'avait pas très envie de parler en faite, elle se contenta donc d'observer les gens passer, attendant le « Tilt » qui lui dirait que Cupidon l'avait touché de sa flèche et qu'elle observait son grand amour. Mais hélas, le Dieu de l'Amour, et de l'érotisme, en Grec, Cupidon est Eros, et son contraire est la mort, Tanathos, encore Eros a donné les mots de l'érotisme, mais Tanathos, qu'a-t-il donné à la langue d'aujourd'hui ? Enfin, peut-être dans une langue qu'elle ne connaissait pas, peut-être rien. L'amour et la mort, sans amour il n'y a pas de vie, donc seulement la mort, c'est ce que Yekaterina pensait... Finalement, elle se releva, et partit en courant, les surveillants l'interpellèrent, lui dirent de rester, mais elle n'écouta rien, et elle partit. Si ils prévenaient son grand-frère, elle aurait des problèmes, mais elle s'en moquait. Elle rentra simplement chez elle, courut vers sa chambre, attrapa une valise, prit quelques affaires, assez légères pour certaines, assez chaudes pour d'autres. Une fois que tout cela fut prêt, elle vérifia que personne n'était dans les parages et traversa le couloir à toute vitesse et oublia totalement de vérifier en arrivant dans le coude du corridor, tourna sans réfléchir et s'enfuit de chez elle. Elle allait à l'aéroport, si elle n'avait pas oublié son passeport, prendre leur avion privé était risqué, on pourrait la ramener trop vite, ou appeler son frère avant le décollage, la faire retenir et finalement, elle serait puni. Elle arriva donc au lieu désiré, regardant les vols les plus rapides, et par plus rapide elle entendait celui qui partait le plus tôt. Ce fut le Royaume Unis qui l'emporta, elle paya donc son ticket au prix fort, ceux de dernière minutes sont toujours dans les excès, mais elle avait assez d'argent pour se le permettre. Un aller-retour, elle reviendrait le lendemain.
    Elle attendit une demie heure dans la salle d'attente froide de l'aéroport avant de pouvoir embarquer, celui qui partait le plus tôt avait un certain temps d'attente ! Cela la dérangeait quelque peu, mais elle s'était habitué à la vue des avions qui décollaient, et qui arrivaient, elle se demandait même à voir le nombre de décollage si elle avait vraiment pris le moins long temps d'attente.

    Quand elle s'installa sur le fauteuil inconfortable, elle regarda autour d'elle, elle n'avait pas pris la meilleure classe, même la moins cher, il ne fallait pas non plus faire d'excès. Se fut un type sentant mauvais qui fut installé à côté d'elle, elle aurait tellement voulue une place seule, mais non, on lui avait collé un type mal rasé qui sentait la transpiration dans un manteau beige qui lui donnait une carrure plus imposante que ce que laissait voir la fermeture ouverte.
    La Russie et le Royaume Unie était loin, très loin, l'un de l'autre. Elle dut donc supporter un trajet si long qu'elle se leva, repéra un siège seul, libre, et s'y installa. Les hôtesses de l'air n'allaient pas vérifier en plein vol si le siège était occupé par la bonne personne, tout de même !

    Quand elle atterrit, elle ne prit pas le temps de profiter, regarder de tous les côtés, comme ils faisaient dans les films, non, elle descendit rapidement, se dirigea là où elle pouvait récupérer sa valise. La récupéra donc et s'en alla. L'aéroport était bondé, pourquoi y avait-il autant de monde en semaine ? Surtout que ce n'était pas les vacances ! Non ce n'était décidément pas normal ! Enfin, elle était bien là, un jour d'école, à onze heure du matin en Russie, elle ne voulait même pas regarder l'heure qu'il était ici. Elle était où d'ailleurs ? Le Royaume Unie était petit, certes comparé à la Russie, mais il y avait plusieurs pays. Elle regarda un peu partout pour repérer qu'elle était en Angleterre. Mais... Serait-ce le pays où ils portent des Kilts ? Oui, Yekaterina était nulle en histoire, c'était de la culture de base, mais elle s'en moquait, ne pas savoir que c'était les Écossais qui portaient des kilts n'était pas grave pour elle, elle savait ce qu'elle avait besoin de savoir, elle était assez intelligente, il ne fallait pas croire, juste peu sérieuse. Et c'est donc dans l'air frais de l'Angleterre qu'elle avança. Les taxis étaient étrange, ils conduisaient à gauche en plus, gauche, c'était étrange pour elle, mais les Anglais avaient un don pour être unique !

    Une fois qu'elle eut mis les pieds dehors, elle retourna à l'intérieur, trouva un plan rapide de la ville et ressortie. Repérant Hyde Park, elle chercha un métro, avança pendant quelques minutes, avant de trouver une station signalée par un panneau rond, l'intérieur blanc, le contour rouge et un trait bleu horizontal, au centre avec écrit en lettre capitale « UNDERGROUND ».

    Elle descendit, sans faire attention au fait qu'elle n'avait pas de livres, et, au moment d'acheter le ticket, se retrouva à sec. Elle paniqua puis, chercha partout, elle ne savait pas où aller. Puis, elle se demanda si la banque ne pouvait pas l'aider. Elle en repéra une sur le plan, non loin de là et y courut. Elle avait de la chance d'en avoir trouvé une qui ne soit pas à des kilomètres.

    Une fois qu'elle fut entrée, elle vit qu'il n'y avait aucun client, juste les employés. Elle se présenta alors et dans un anglais maladroit demanda si elle pouvait convertir son argent en livres. Ils prirent l'argent en question et lui donnèrent ensuite les livres. Elle remercia vivement le banquier et partit en courant vers le métro.

    Elle paya son ticket, descendit les marches à toute allure et vit qu'un était entrain de faire monter ses passagers. Sans regarder si c'était la bonne ligne, elle courut, courut, et entra. Elle ne songea à lire qu'ensuite où elle allait et par chance, cette fois, c'était la bonne.

    Quelques minutes passèrent, elle oublia de regarder combien, occupée à un jeu idiot sur son téléphone, quand elle arriva enfin à la station la plus proche d'Hyde Park. Elle se dépêcha, d'un pas rapide, elle ne courait pas cette fois, et arriva peu de temps après au fameux parc où elle souhaitait depuis un certain temps aller.

    La première chose qu'elle fit quand elle arriva dedans ? Se jeter sur l'herbe verte et fraîche, puis, repérant le marchand de glace, s'en paya une, au Chocolat. Après toutes ces émotions, elle en avait bien méritée une !

    Elle s'assit donc ensuite par terre, les transats étant payant, quel idée ils avaient ces anglais de faire payer des transats ! Puis, releva la tête en profitant de sa glace pour regarder les nuages. Elle en vit un ressemblant à peu prêt à un cœur, ce qui la fit repenser à sa matinée, qu'elle avait fui, qu'elle avait voulu oublier. Les anglais ne l'aideraient pas à oublier cela, car si elle voyait quelque chose d'intéressant, elle aurait du mal à quitter ce pays, elle se connaissait. Cela lui avait fait une fois, en Espagne, lorsqu'elle y était allé avec son frère, et elle ne voulait pas que cela recommence, cela lui avait brisé le cœur une fois, pas une deuxième. Enfin, ce n'était pas l'amour de sa vie si elle ne le revoyait jamais, dix de perdus, un de retrouvé, comme on disait ! Ah, c'était l'inverse ?

    Quand sa glace fut achevée, elle se mit sur le dos, du chocolat autour de la bouche qu'elle essuya très gracieusement avec sa manche, et ferma les yeux, une minute, puis deux. Ensuite le noir total. Elle se réveilla en milieu d'après-midi, la bouche pâteuse, des gens qui la fixaient d'un air étrange. Elle se redressa donc, regardant autour d'elle, cherchant quelque chose, elle ne savait pas elle même quoi. Puis elle songea à ses merveilleux cheveux où elle passa sa main droite, ils étaient décoiffés, elle fit ce qu'elle put pour les arranger. Finalement, cela donnait un résultat correct. Elle continua en époussetant sa robe, l'herbe ça se faufile facilement. Tout était calme, à part deux ou trois adolescents regardant vers elle en rigolant. La brunette rapprocha ses genoux de sa têtes et les enroula de ses bras, et mit son crâne farfelu entre ses bras. Elle n'aimait pas qu'on se moque d'elle, elle avait l'habitude, beaucoup le faisaient, elle n'avait pas une mentalité et une apparence extravagante souvent, même si elle la faisait parfois plus sobre, qui était apprécié de tout le monde. Et dans ce calvaire, alors qu'elle cherchait juste à fuir, elle se mit à sangloter.




avatar
FondateurLe grand Manitou à parler, tu fais comme ca et pas autrement!
White RabbitFondateur
Le grand Manitou à parler, tu fais comme ca et pas autrement!
Métier : Administrateur ca prend plein de temps... Trop de temps
Nombre de personne tuées : 88
Date d'inscription : 03/02/2011
Lieu d'habitation Personnage : Dreamland
Voir le profil de l'utilisateur http://revenge-contrasted.forumsactifs.net
MessageSujet: Re: Un ange noir dans Hyde Park Ven 4 Nov - 23:59


.
L'ANGE NOIR
Personnage: Yakaterinna Arefiev
Groupe: Mafya Russe
Lieu: Royaume-Uni
Pouvoir à acquérir: Capacité de faire apparaitre des ailes noires qui la font voler. Contrôle total des plumes.

Scénario à respecter pour l'acquisition du pouvoir: 1. Le jour fait soudainement place à la noirceur de la nuit. De gros nuages noirs ont envahi le ciel, recouvrant ainsi toute la surface du globe. On peut apercevoir entre deux nuages, des éclairs d'un bleu électrique aveuglant. Puis, tout aussi soudainement, une explosion se fait entendre, suivit par un tremblement qui propulse toutes personne debout à terre. Se couvrant les oreilles pour ne plus entendre ce bruit assourdissant qui vous perce les tympans. Yekaterinna est la première du parc à se relever. Décris-nous sa réaction et ses sentiments.

2. Le ciel noir semblable à la nuit devient aussi bleu que les éclairs que Yekaterinna a aperçut entre deux nuages apocalyptique. Au loin, une colonne de lumière semble partir du sol pour traverser les cieux, allant se perdre dans l'espace -cf le seigneur des anneaux le retour du roi /DEAD/-. Yekaterinna doit choisir entre fuir, ou aller voir ce qui se passe. Mais une fois qu'elle a prit sa décision, une boule issue du ciel, de la même couleur que la colonne de lumière, fonce droit sur elle et la percute de plein fouet, entrant dans son corps pour ne pas en re-sortir. Des ailes noires apparaissent dans son dos qui devient alors ensanglanté. Y'aura-t-il des morts? Décris-nous les réactions des gens autour de toi. Ce que ton personnage pense de tout cela, et ce qu'il va faire? Dans quel état est-il?

Contraintes: -L'apparition des ailes change la structure moléculaire de ton dos et rajoute une partie à ton corps. Cela doit donc être particulièrement douloureux. Je veux du sang, des cris et des larmes. Et de l'effroi. -ca doit faire bizarre quand on y pense...-
-Tu ne dois pas bouger du parc.
-Nous voulons les descriptions exactes des pensées de Yekaterinna quant à ce qui se passe.
-N'hésite pas à tuer des gens. La colère et la peur sont deux moyens parfait pour que ton pouvoir parte en vrille, alors si en plus tu ne le maitrise pas et tu ne sais pas ce qui se passe...
-Épate nous! \o/
.





Le guide aux longues oreilles blanches.




avatar
Modo Team de polochons super sonique de Ryouko!
Yekaterina ArefievModo
Team de polochons super sonique de Ryouko!
Féminin
Métier : Collégienne ♥
Nombre de personne tuées : 35
Date d'inscription : 17/07/2011
Lieu d'habitation Personnage : Une survivante de la famille Royale ? Ca doit être moi ♥

Mon désordre à moi!
Arme de base/style de combat:
Tecnhiques:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un ange noir dans Hyde Park Sam 5 Nov - 19:12

    La Russe pleurait, toutes les larmes de son corps, mouillant sa robe, ses collants. Ses yeux étaient bouffies, elle ne sentait plus que la tristesse, elle n'entendait plus que ces rires, ces rires insupportables. Mais d'un coup, tout devint sombre, il lui semblait pourtant être en milieu d'après-midi, et même avec la tête dans cette position, il ne devrait pas faire aussi sombre. Alors elle releva son visage humide et regarda vers le ciel, tout était devenu noir. Ces nuages étaient énorme et... Électrique, d'un bleu électrique qui vous aveugle, qui vous brûle les rétines, qui vous force à plisser vos magnifiques yeux pour ne plus voir que du flou de couleurs dansant éperdument. Elle n'entendait pas les cris des personnes autour d'elle, paniquée, qui ne songeaient qu'à fuir, rentrer chez eux, mais une explosion détonna, le bruit était horrible, elle sentit ses tympans vibrer, elle se mit sur les côtés, les genoux toujours proche de sa tête, allongée, fermant les yeux et protégeant ses oreilles avec ses mains, mais c'était inefficace, elle crut même qu'elle allait perdre l'audition. Le bruit n'était pas venu seul, un tremblement se fit, tout le monde se retrouva projeté à terre, ils ne pouvaient plus fuir, à moins de ramper. Yekaterina était effrayé, elle avait tellement peur, qu'elle en oubliant sa peine, et que cette fois ses larmes furent un appel à l'aide. Qu'es ce qu'elle faisait là ? Pourquoi n'était-elle pas resté à l'école ? Et Taras, elle aurait tant aimé qu'il soit là à l'heure actuelle. On entendait pas le bruit de ses sanglots, l'explosion laissait encore son son sans fin, et elle voulait que cela s'arrête. Finalement, elle n'entendit plus rien, elle crut être devenu sourde, elle se redressa, enlevant ses mains de ses oreilles, et se rendit compte qu'elle n'y faisait juste plus attention, mais qu'il persistait, toujours aussi horrible, quand enfin il fut calmé, plus... Audible. Elle se releva, c'était la seule, tout le monde était encore à terre, trop effrayé.

    Elle leva la tête, le ciel était devenu du même bleu que les éclairs, ce bleu électrique aveuglant, elle baissa la tête, plissant les yeux, et sentit tous les mouvements de ses joues humides, ses pleurs avaient laissé des traces. Elle redressa son visage effrayé pour voir au loin une colonne bleu reliant le ciel et la terre, elle avait l'air si dangereuse, si belle, impressionnante. Elle regarda à nouveau le ciel, et décida que non, elle ne voulait pas savoir ce qu'était cette colonne, elle voulait juste rentrer chez elle. Elle changerait son ticket, si elle ne l'avait pas perdu, pour un qui repartait dans l'heure, non, dans la demi-heure ! Elle se tourna alors, regardant une dernière fois derrière elle, mais, ses yeux prirent une tout autre expression, ils devinrent rond, si rond, la peur se faisait sentir, une boule de la même couleur que la colonne, que le ciel, que ces maudits éclairs arrivait droit sur elle. Elle était pétrifiée, mais, la voyant se rapprocher de plus en plus, son instinct de survie prit le contrôle et elle se mit à courir, regardant toujours cette boule. Malheureusement, elle était trop rapide pour elle et la percuta en plein dos, d'une violente douleur, elle s'immisça en elle et n'en bougea pas. Yekaterina se retrouva à genou, souffrant le martyr. Elle n'osait pas tenter de voir son dos, et elle faisait bien, la douleur de l'impact était grande, mais ce n'était rien pas rapport à ce qui se préparait. Son dos se mit à saigner, à deux endroits, quelque chose en sortait, lentement et douloureusement, plus douloureusement que l'impact de la boule.

    La brunette voulait crier, elle voulait pousser un cri énorme, que le monde entier pourrait entendre, elle ouvrit sa bouche dans une expression d'horreur, mais aucun son ne se fit. Juste la grimace, tout le monde aurait pu croire que s'était le bruit de l'explosion qui se faisait encore entendre mais en moins assourdissant qui donnait l'impression qu'aucun son ne sortait, mais ce n'était pas le cas.
    Les larmes coulèrent à nouveau sur son visage déjà trop humide, elle souffrait tellement, cette douleur était inhumaine, son dos était devenu un enfer, si elle pouvait elle s'en serait séparé. Mais alors qu'elle songeait à cela, les ailes se firent plus grande, se déployèrent. Les gens autour la regardèrent, effrayées, alors qu'elle les suppliait du regard de les aider. Certains qui s'étaient relevés commencèrent à courir et elle, qui était tombée à genou, espérait qu'ils allaient chercher de l'aide, mais elle savait bien que non. Elle était en colère, contre eux, contre ceux qui lui avaient fait du mal, et elle était effrayé, s'était un cocktail explosif, un cocktail très dangereux. Elle se releva, le dos ensanglanté, tout le monde autour d'elle avait peur, ils étaient pétrifiés. L'émotion la rendait folle, elle rit d'un rire noir, sadique, effrayant et d'un coup, les ailes se mirent à battre, elle ne contrôlait rien, elle se laissait faire, paniquée, prise d'un accès de folie.

    Ces ailes noires comme la nuit l'avaient emmenée dans les airs, dominant Hyde Park, elle regarda tout le monde. Puis, des plumes se détachèrent, et foncèrent droit sur les adolescents qui s'étaient moqués d'elle, certaines atterrirent sur le sol, celles qu'ils avaient eu le temps d'éviter, et l'on se rendit compte qu'elles étaient tranchante comme des lames aiguisées. Les autres atterrirent sur les adolescents, l'un des trois s'en prit une en pleine tête et l'autre en plein ventre, le second s'en reçu une dans l'œil, et l'autre dans le cœur. La seule fille du groupe eut le droit à plus de douleur, d'abord dans les jambes, puis une dans la colonne vertébrale, après qu'elle se fut tournée et ait tenté de fuir, cela l'aurait paralysée à vie si une troisième ne l'avait pas achevée en traversant sa nuque pour ne ressortir qu'à l'avant.

    Terrorisé par ce spectacle, toutes les personnes présentes se mirent à courir, mais la colère qu'ils ne l'aient pas aidé, la douleur qu'elle ressentait et la frayeur agirent de nouveau et les plumes tranchantes attaquèrent un peu tout le monde. En paralysant certains, coupants des doigts, un avait perdu un orteil, puis une dizaine de personnes étaient mort,e se les recevant dans le cœur, la tête, la jugulaire. D'autres avaient perdus des yeux. Mais le pire fut pour l'homme d'affaire, un homme malhonnête, certes, mais il n'avait tout de même pas mérité cela. Les ailes sombres amenèrent Yekaterina devant lui, elles s'étirèrent tel des boucliers arrière puis, firent passer Yekaterina dos à l'homme qui ne bougeait plus, criant de peur, commençant à pleurer à son tour, Yekaterina reculait sans son consentement, elle arriva juste devant l'homme et d'un coup, les aimes se refermèrent sur lui, elles étaient devenu comme lorsqu'elles tranchaient, il fut donc écrasé, coupé en certains endroits. Certaines plus se détachèrent encore et extirpèrent ses yeux de leur orbite.

    Finalement, elles déposèrent Yekaterina à terre avant de disparaître dans son dos. Elle était en danger, il y avait des témoins partout, elle serait arrêtée, elle n'avait rien fait, elle ne contrôlait rien. Elle pleura à nouveau, puis, elle fouilla dans sa poche droite, le ticket et l'argent étant dans la gauche. Elle sortit son portable et appela à l'aide, elle appelait son frère.




avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un ange noir dans Hyde Park Sam 5 Nov - 22:47

.
VALIDATION DE L'ANGE NOIR
Personnage: Yakaterinna Arefiev
Groupe: Mafya Russe
Lieu: Royaume-Uni
Pouvoir à acquérir: Capacité de faire apparaitre des ailes noires qui la font voler. Contrôle total des plumes.

Scénario à respecter pour l'acquisition du pouvoir: 1. Le jour fait soudainement place à la noirceur de la nuit. De gros nuages noirs ont envahi le ciel, recouvrant ainsi toute la surface du globe. On peut apercevoir entre deux nuages, des éclairs d'un bleu électrique aveuglant. Puis, tout aussi soudainement, une explosion se fait entendre, suivit par un tremblement qui propulse toutes personne debout à terre. Se couvrant les oreilles pour ne plus entendre ce bruit assourdissant qui vous perce les tympans. Yekaterinna est la première du parc à se relever. Décris-nous sa réaction et ses sentiments.

2. Le ciel noir semblable à la nuit devient aussi bleu que les éclairs que Yekaterinna a aperçut entre deux nuages apocalyptique. Au loin, une colonne de lumière semble partir du sol pour traverser les cieux, allant se perdre dans l'espace -cf le seigneur des anneaux le retour du roi /DEAD/-. Yekaterinna doit choisir entre fuir, ou aller voir ce qui se passe. Mais une fois qu'elle a prit sa décision, une boule issue du ciel, de la même couleur que la colonne de lumière, fonce droit sur elle et la percute de plein fouet, entrant dans son corps pour ne pas en re-sortir. Des ailes noires apparaissent dans son dos qui devient alors ensanglanté. Y'aura-t-il des morts? Décris-nous les réactions des gens autour de toi. Ce que ton personnage pense de tout cela, et ce qu'il va faire? Dans quel état est-il?

Contraintes: -L'apparition des ailes change la structure moléculaire de ton dos et rajoute une partie à ton corps. Cela doit donc être particulièrement douloureux. Je veux du sang, des cris et des larmes. Et de l'effroi. -ca doit faire bizarre quand on y pense...-
-Tu ne dois pas bouger du parc.
-Nous voulons les descriptions exactes des pensées de Yekaterinna quant à ce qui se passe.
-N'hésite pas à tuer des gens. La colère et la peur sont deux moyens parfait pour que ton pouvoir parte en vrille, alors si en plus tu ne le maitrise pas et tu ne sais pas ce qui se passe...
-Épate nous! \o/

Verdict: Pouvoir acquit.
Tu peux dors et déjà commencer ta fiche technique.
.




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un ange noir dans Hyde Park




Un ange noir dans Hyde Park

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Achat de l'ange noir.
» Possible nouveau Dataslate Eldar noir dans les toyaux
» STOP LES BANS INUTILES !!!!!
» Freud - géant noir dans le 06 (proche Cannes)
» [Expo] Compte rendu du Festival Animasia 2014 à Bordeaux !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Revenge Contrasted ::  The World is Mine | :: ㄨ- United Kingdom :: ♛ - Lieux publics :: ♕ - Parc-