Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez|

♫ Loin du Froid de Décembre ♫


avatar
InvitéInvité
MessageSujet: ♫ Loin du Froid de Décembre ♫ Lun 11 Juil - 0:54



♫ Loin du Froid de Décembre ♫

Ici, ce n'est pas un pays comme les autres. Il y fait rarement un beau soleil, le vent est glacial et le ciel continuellement couvert, mais la Russie est aussi un territoire parsemé de paysages tous aussi grands et solennels que les autres. Contrairement à ce que peuvent penser certains occidentaux, c'est une aubaine d'être née ici pour la simple et unique raison que la beauté de ce pays n'avaient pas de nom aux yeux de ses habitants. Certes, les gens n'étaient pas non plus extrêmement chaleureux entre eux, ils étaient même froids et distants, mais certaines personnes âgées avaient connu des choses peu enviables du temps des Romanov' et cela avait rendu les prochaines générations assez séniles : oui, les nombreuses dénonciations avaient eu raison de la confiance d'un peuple.

Notre jeune héroïne, Natsya, avait heureusement réussi à échapper à ce tourbillon de haine et de mensonge, sous l'aile protectrice de son cher et tendre Papa. Grâce à lui, elle n'avait jamais eu à vivre en plein coeur des problèmes de la société, et même si elle les connaissait, elle évitait de s'en mêler : après tout, en choisissant d'appartenir à la Mafya, elle s'était elle-même éjectée de la société du peuple russe. Aujourd'hui, très peu de travail, un peu de surveillance dans le quartier, mais aucun meurtre, aucun espionnage : la journée promettait d'être assez calme. Son coin : le Parc Central de St Saint-Pétersbourg. Il n'y avait pas foule aujourd'hui, mais le droit devait surement encouragé la plupart des gens a rester au fond de leur chaumière. Ce qu'auraient bien fait Natsya au petit matin : rester allongé dans son lit. Mais bon, ce petit boulot ne lui durerai que quelques heures et elle aurait la fin de journée pour elle. Cela faisait un peu moins d'une heure qu'elle tournait entre les buissons encore humides de la rosée.

La jeune fille s'était lourdement habillée en cette matinée, écharpe, bonnet et gants, elle ne faisait pas dans la dentelle quand il s'agissait de protéger sa fragile et petite personne, quitte à prendre sa longue veste rouge, et à s'habiller d'un pantalon un peu moins léger que son coton habituel. Elle restait tout de même aux aguets, surveillant chaque personne qui passait devant elle sas aucune retenue : elle avait même été jusqu'à pousser un petit garçon pour ne pas qu'il reste en dehors de son chemin, alors qu'il s'amusait sagement à faire des ronds dans une petite flaque d'eau. A un certain moment, une personne inconnue s'approcha derrière elle et posa sa main sur son épaule, ce qui déclencha immédiatement un bon vieux réflexe d'auto-défense : elle attrapa cette personne par le poignet, et s'empressa de le tirer vers le bas et de le tourner. L'homme se mit à crier et à murmurer ce qui ressemblait à des prières. Natsya le toisa : ce n'était qu'une simple touriste français... Et il n'avait pas l'air de vouloir lui être hostile : tenant une carte dans son autre main, la russe compris vite qu'il ne voulait que lui demander son chemin. Elle le lâcha et il fila en courant aussitôt. Lui, il était pas près de revenir en Russie ! D'ici à ce que la rumeur qu'une bande de terroriste traînaient dans les rues de St Saint-Pétersbourg se répande, il n'y aurait vraiment pas longtemps à attendre. Comme l'information allait vite ! Un Twitter par-ci, un Facebook par-là, et tout le monde connaissait tout le monde.

A peine cinq minutes plus tard, c'était un enfant qui lui fonçait dessus avec une glace dans la main - une glace au chocolat sur sa veste rouge de surcroit ! Si la police n'avait pas été dans le coin, Natsya se serait empressée de le pendre à la fontaine centrale avec son écharpe. Elle se contenta de sourire en feignant que cela n'était pas grave, mais intérieurement, elle était animée par de violentes envies de le détruire. Sales Gosses... Ok'ey, même si Natsya n'était pas d'une violence incontestable, il y avait quand même des limites à la patience, et ses mains étaient déjà tachée de sang, donc un peu de plus, un peu de moins, la différence ne s'y verrait pas. Même un innocent ? Qui plus est, un jeune enfant ? Cela restait à confirmer.

Le temps passait, et les secondes défilaient à toute vitesse dans le froid glacial de l'ancienne capitale russe. Natsya était à l'autre bout du Parc, près de la route, marchant dans l'herbe. Sa concentration n'était plus extrême, mais tout cela se terminerai bientôt : après deux bonnes heures à rester dehors, Taras, le chef, aurait intérêt à bien la récompenser par la suite. D'ailleurs, elle ne regardait même plus les gens, mais regardait ses pieds écraser les feuilles. Elle agrémentait même ses actions par des petits " Oooh... Une sauterelle... " discrets. Lorsque l'ennuie la prit de court, elle s'assit sur le rebord glacée de la fontaine, en profitant pour se regarder dans l'eau et replacer ses cheveux correctement sous son bonnet rouge...

Personne ne saurait expliquer la joie visible sur son visage lorsque son téléphone sonna, et qu'elle décrocha à un de ses supérieurs : ses heures de surveillances étaient terminées, elle pouvait enfin faire ce qu'elle voulait. Le temps s'était légèrement réchauffé et le soleil éclairait maintenant tout le village. Quelle heure était-il ? Onze heures ? Midi ? Pas loin, la faim commençait à lui creuser l'estomac. Toute joyeuse, elle prit son appui pour se lever... Mais son pied glissa sur une plaque de glace, et elle tomba durement sur le sol toujours aussi froid. La voilà par terre en plein milieu du parc... Si VDM n'était pas qu'une chaine de blague sur le net, elle aurait eu l'Award de la VDM... Un touriste, un gamin, et une plaque de glace : on lui en voulait sérieusement aujourd'hui... Ayant très peu le courage de se lever ou d'essuyer pareille honte devant quelqu'un, elle fit semblait que tout était contrôlée et s'appuya contre le rebord de la fontaine : comme si de rien n'était.

Elle espérait surtout que personne n'avait vu cette chute humiliante.






avatar
Modo Team de polochons super sonique de Ryouko!
Kyoya KazefumiModo
Team de polochons super sonique de Ryouko!
Féminin
Métier : Lycéen - Vous ne voulez pas savoir le reste.
Nombre de personne tuées : 67
Date d'inscription : 26/06/2011
Lieu d'habitation Personnage : Par ci par là

Mon désordre à moi!
Arme de base/style de combat: Arme à feu
Tecnhiques:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ♫ Loin du Froid de Décembre ♫ Jeu 14 Juil - 2:45

    C'était un beau jour, le travail l'attendait, mais il n'avait aucune envie de le faire, il devait entrer en contact avec un fournisseur, non pas ce genre, pas ce qu'il trafiquait lui même, plutôt des armes. Mais l'avion n'était pas son point fort, quel idée de l'envoyer en Russie ! Il faisait froid, c'était loin et en plus, il faisait froid. C'était donc à contre-cœur qu'il dégusta le repas infecte de l'avion, car en plus il n'avait pas pris de classe affaire ou de première classe, histoire de ne pas se faire remarquer. Tout se déroula sans accroc et finalement, l'avion atterrit.
    Kyoya, d'un naturel solitaire, détestait la Russie, il y avait des gens partout, c'était grand, et en plus il faisait froid. Comment ça je l'ai déjà dit trois fois ? Le jeune ténébreux s'avança dans ce grand lieu, trop grand, ce n'était pas vraiment qu'il n'aimait pas l'espace, mais pour ce genre de chose, il aimait rester discret, et donc préférait autant éviter de croiser qui que ce soit. Mais comment trouver un contact Russe au milieu de tous ces Russes ? On lui avait vaguement parlé d'un parc, et que c'était l'associé qui viendrait lui parler, mais pourquoi attendre ?
    Il se dirigea donc dans les rues Russes, et rien qu'en disant « Rues Russes » il avait l'impression de faire une répétition, trop de « ru » tue le « ru ». Le froid... Qu'es ce qu'il avait horreur de ça, il ferma donc son grand manteau bien épais pour être à l'abri, un bonnet ? Hors de question ! Il avait horreur de ça, et puis il ne devait pas montrer qu'il se gelait, comme dans cette chanson hmm... Honneur à tous ? Bon ça n'avait rien à voir avec avoir froid, mais il se souvenait qu'à un moment elle disait « C'est gelé », le problème, c'est qu'il ne se rappelait pas particulièrement avoir vu ce film... Une seule explication, c'était Kya qui l'avait regardé ! Satané Kya, à piquer le contrôle du corps pour regarder des sottises ! Imaginons que quelqu'un soit venu à ce moment là, ne connaissant pas Kya, et se rendant compte que le jeune homme regardait.... Ça ! Il aurait eu la honte de sa vie ! Il ne s'en serait jamais remis ! Pourquoi tant de haine monde cruel ? Il faudrait qu'il demande à Kyo de s'occuper un peu plus du gosse, histoire d'avoir la paix, et de pouvoir se concentrer pleinement.
    Cest là qu'un parc lui apparut, c'était peut-être celui là, il entra donc et s'appuya contre un poteau, attendant son contact, puis, repéra une fille légèrement suspecte, il lui semblait en avoir entendu parler... Mais qui était-ce ? Il chercha dans sa mémoire jusqu'à ce que Kyo lui serve de logiciel de Recherche, c'était Natsyo, Natsy, Natsya, bon un truc dans le style, bref, un membre de la Mafia Russe, c'était peut-être son contact ? Il la regarda donc longuement, et finit par en déduire que ce n'était pas elle, et chercha donc la personne avec qui il avait rendez vous, ces fournisseurs sont toujours en retard dites moi ! Et en plus c'était lui qui allait se taper la douane après ! Bordel mais ils n'ont que ça à faire de leur journée les Russes ? Ou c'est le froid qui l'a ralentit ?
    Alors qu'il réfléchissait, il entendit un bruit sourd, il regarda et se rendit compte que c'était Natsya qui était tombé, et en plus elle s'appuyait, comme si on ne s'était pas rendu compte que ce n'était pas voulu ! Mettant ses mains dans les poches, il s'avança vers elle, riant un peu, mais tentant de le cacher, puis, arrivé à sa haute, il finit par sortir la phrase à ne pas sortir.

    - Violente Chute, s'en était une belle ! Vous n'avez pas trop mal ?

    Si on avait demandé ça à Kyo, la personne se serait fait étriper, c'est comme ça que Kyoya comprit sa bêtise, par ce que Kyo lui hurlait... Mais il s'en moquait, c'était drôle, il n'allait pas le cacher, et le premier contact n'est pas toujours le bon comme on dit ! Ah ? On dit la première impression est toujours la meilleure ? Mais non ce n'est que pour les filles ça ! Non pas ces regards noir, on me l'a juste dit !
    Il plongea ses yeux rouges sang dans les prunelles de la jeune fille qui lui en voudrait probablement après cette phrase, ce n'était pas vraiment important en somme, puisqu'il avait des arguments très convaincant, ou pas, et qu'il voulait lui demandé si elle n'avait pas eu vent d'une personne qui devait livrer des armes aujourd'hui, depuis... Dix minutes déjà. Ce n'était peut-être même pas le bon endroit, pourtant, il était sûr que c'était ici, et la présence d'une jeune mafieuse lui donnait encore plus cette impression.
    Il s'attendait à des cris, à de l'énervement, mais surtout à de la colère, une profonde colère, d'ailleurs, cette jeune fille n'était pas l'amie de Yekaterina ? Ah Yekaterina, une vraie teigne celle là, Kyoya ne disait rien à son sujet, Kya l'aimait bien, Dieu sait pourquoi et Kyo la trouvait trop gamine, enfin, il devait sûrement rejeté la bêtise de Kya sur elle, ah ? Comment ça non ? C'est moi qui décidé d'abord ! Et je parle à la troisième personne si je veux ! Ah vous n'aviez pas compris que c'était le grand et sublime Kya qui parlait ? Non ? Bon tant pis.
    Il restait là, sans un mot, à la regarder, et se décida à lui tendre la main, on aurait dit qu'un siècle s'était écoulé, mais en faite, cela ne faisait que deux secondes qu'il lui avait dit cette phrase désobligeante et surtout, deux secondes que la colère devait monter dans la jeune fille, enfin... Non une, il faut le temps que le cerveau s'occupe d'analyser la phrase.




avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ♫ Loin du Froid de Décembre ♫ Dim 17 Juil - 21:16

Au fond d'elle, Natsya se maudissait intérieurement d'avoir deux pains aux raisins à la place des pieds. Elle priait aussi pour que personne n'ait vu cette chute, qu'elle avait tenté de dissimuler en s'asseyant et en regardant à droite et à gauche, comme si tout était parfaitement normal. Pourtant... qui était ce guss qui la regardait ?! Une quelconque émotion dans son regard était imperceptible, il ne montrait strictement rien, c'était frustrant. Il n'avait pas plus que dix-huit ans, brun et pas plus grand que ça. Mais ses yeux étaient tout simplement hypnotisant !
Voyant qu'il s'approchait, Natsya détourna furtivement les yeux, afin de ne pas le regarder, l'ignorer, le snober même. Ce type allait se moquer 'elle, c'était même sûr, il allait attirer la foule autour d'elle, et elle serait humiliée pour les quatorze ans à venir, où les gens la pointeraient du doigt en se rappelant ce jour maudit de printemps où elle était tombé par terre au pied de la fontaine. Quand il commença à sourire, puis à rire main dans les poches, Natsya pensa réellement que sa reptation à travers cette ville était défaite à jamais.
Il était assez proche pour que Natsya puisse voir son visage clairement : elle avait déjà vu cette photo quelque part. Et le seul endroit où elle pouvait voir des photos, c'était bien sûr au Quartier Général de la Mafya, donc il devait lui aussi faire partie d'une mafia connu des Krov'. Ami, Ennemi ? Elle n'en savait rien, mais tout ce qu'elle voulait, c'était qu'il disparaisse comme s'il ne l'avait pas vu, tout simplement...
Il lui demanda si elle ne s'était pas fait mal après cette violente chute, en lui tendant son bras pour l'aider à se relever : oh dieu, il l'avait vu !! Comment arranger le coup maintenant ? Le snober, ou bien lui dire qu'elle ne s'était pas fait mal et se lever avant de filer à toute vitesse sans même prendre le temps de le remercier ? Elle pouvait aussi nier totalement le fait qu'elle soit tombée, mais il pensera surement qu'elle le prend pour un teubé : il avait vu et entendu la chute de ses propres yeux. Mais elle prit quand même le risque de lui mentir :


- Hmm... J'suis pas tombée, j'ai fait exprès, j'commencais juste à avoir mal au jambe. Et même si j'étais tombée, cela ne te regarde pas vraiment. Siffla t-elle.

C'était assez stupide qu'il puisse croire pareilles paroles car elle était assise juste avant de tomber, et ne donnait donc aucun signe de douleur. Natsya tourna la tête, en ignorant bien correctement la main qu'il lui tendait, et plaça ses mains sur le sol pour commencer à se relever. Elle posa un pieds, mais celui ci glisse aussitôt, et avant même d'être débout, elle fut de nouveau par terre. Elle se redressa sur ses coudes et soupira d'agacement. Mais c'est quoi cette patinoire en plein milieu du parc ?!! Impossible de faire un pas sans se retrouver le derrière dans la neige. Elle s'intéressa de nouveau au jeune homme qui la dévisageait pendant qu'elle se débattait pour se remettre sur ses pieds. Son nom lui revient un mémoire à ce moment précis - juste après sa quatrième chute . C'était Kyoya Kazefumi, un membre des Dokuja, une mafia relativement discrète au Japon, surement dans l'ombre des Akira qui eux ne se déranger jamais pour se faire voir aux yeux de toutes les mafias du monde.
Et les Dokuja, n'étaient pas des ennemis. Mais Natsya ne se décida pas pour autant à faire fi de sa mauvaise foie, et tenta à nouvea- en vain - de sortir de là, car ça faisait bien cinq minutes qu'elle était par terre, et elle commençait légèrement à sentir la fraicheur pénétrer son manteau rouge. En fait, elle commençait même a se sentir geler à force de trop côtoyer la plaque de glace sur laquelle elle faisait joujou depuis quelques minutes. Les gens, bien heureusement, ne s'arrêtaient pas pour rire d'elle et préféraient passer leur chemin. C'était tant mieux pour eux , sinon Natsya aurait bien été capable de leur sauter dessus comme un animal enragée : on ne se moque pas Mlle Alinovitch, son nom de famille était connu partout à travers cette contrée de Russie. Ce jeune homme, Kyoya, allait surement avoir de ses nouvelles si cette histoire venait à se répéter.

Mais pour l'instant, elle était encore par terre... Et ne pouvait pas se lever sans l'aide de Mr Kazefumi.

.




avatar
Modo Team de polochons super sonique de Ryouko!
Kyoya KazefumiModo
Team de polochons super sonique de Ryouko!
Féminin
Métier : Lycéen - Vous ne voulez pas savoir le reste.
Nombre de personne tuées : 67
Date d'inscription : 26/06/2011
Lieu d'habitation Personnage : Par ci par là

Mon désordre à moi!
Arme de base/style de combat: Arme à feu
Tecnhiques:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ♫ Loin du Froid de Décembre ♫ Mar 19 Juil - 7:56

    Désolé c'est court.

    Cette fille était vraiment têtu, elle refusait son aide, en prétextant ne pas être tombé et avoir fait exprès de s'assoir, enfin il n'en croyait pas un mot. Il l'écouta raconter ce qu'elle voulait, gardant sa main en avant, puis finalement, il changea d'avis, il n'allait pas la regarder glisser et se débattre sur la glace pendant une heure, alors, il passa son bras en dessous de celui de la jeune fille pour l'empoigner sur le dessus, atteignant presque l'épaule, et tira pour la relever, qu'elle le veuille ou non il ne la laisserait pas par terre, ce serait idiot, donc, tout en effectuant son geste il dit..

    - Cela ne sert à rien de faire semblant, tu n'arriveras pas à te relever, et s'il faut que j'emploie la force, je le ferais.

    Quoi qu'on en dise, Kyoya pouvait être gentil, il se laissait juste trop influencer par Kya ou Kyo, il devait s'exprimer librement, sans les laisser le contrôler, mais parfois il était perdu et leur soutien lui était précieux, sauf que cela arrivait trop souvent, on commençait à ne plus savoir qui était le vrai Kyoya Kazefumi, on aurait dit que ce n'était pas.. Une personne à part entière.
    Le ténébreux laisse aller son regard vers les yeux de la jeune fille, il ne cherchait pas à montrer quoi que ce soit, à prouver quoi que ce soit, pour une fois qu'il ne demandait rien en retour, enfin, peut-être une question sur la personne qu'il devait retrouver ici, ou ailleurs, il était légèrement perdu, mais il n'avait pas envie de demander maintenant, elle refusait déjà son aide, il ne l'acceptait pas, pourquoi ? Bonne question, peut-être qu'il avait l'impression d'être comparé à Kyo quand on la refusait, comme si c'était Kyo le maître, ou Kya si on l'acceptait, c'était compliqué. Il resserra donc son étreinte sur le bas et tira d'un coup sec vers le haut, espérant arriver à la relever ainsi, après tout, son corps avait peut-être l'air faible, mais le petit s'entraîner, et ce n'est pas par ce qu'on ne voit pas le muscle, qu'il n'y a pas de muscle, la force n'est pas toujours révélée physiquement. C'est comme ces stars de télévision, parfois on dirait qu'ils n'ont aucun abdominaux, et pourtant, il suffit qu'on leur relève un tee-shirt et on se rend compte qu'il y en a plein, mais pour certains, relever un tee-shirt n'est pas la solution, ce n'est même pas une option, la force ne se voit pas, on n'est même pas sûr qu'il y en ait, alors, il faudrait que Natsya se laisse faire, ou aide même le jeune homme à la relever pour qu'il y parvienne, ce serait regrettable qu'elle attrape froid qui plus est.
    Le jeune homme avait l'impression que tout son corps était froid, il ne sentait plus des pieds, ses bras devenaient lourd, comment des gens pouvaient supporter cela toute l'année ? Il avait voulu faire le malin en ne prenant qu'un simple manteau un peu épais, eh bien il regretta, il n'allait pas non plus mettre trois cents plus pour que l'on se moque de lui, mais tout de même, il aurait mieux fait de mettre quelque chose par dessus son tee-shirt et en dessous de son manteau. Il n'y avait probablement pas réfléchis avant de partir, se croyant plus fort que la glace. Non pas qu'il soit narcissique, vantard et qu'il se croit meilleur que tout le monde, seulement c'était Kyoya, et il ne voulait pas se laisser écraser, intimider, et puis, son contact se serait probablement moqué de lui. En attendant c'était lui qui riait d'une pauvre jeune fille qui avait glissé du bord de la fontaine où elle était assise, et dire qu'elle avait essayé de lui faire croire qu'elle avait juste mal au jambe et qu'elle s'est assise d'elle même par terre. Elle n'avait probablement pas trouvé mieux dans un si cour laps de temps.
    Kyoya était surpris, il croyait les Russes habitués au froid, mais très peu étaient de sorti, peut-être que le Dokuja n'était pas le seul à trouvé qu'il faisait immensément froid ici, peut-être était-ce un jour plus froid que les précédents ? Comme l'hiver où tout le monde a froid alors qu'ils y passent tous les ans. L'humain n'était pas logique, et pourtant, d'un côté nous avons les idiots qui se croient plus fort que le froid, ils sont givrés ceux-là, hahaha, même pas drôle, et de l'autre, nous avons ceux qui se collent au froid sans le vouloir et le font passer pour intentionnelle avant de refuser toute aide de la part d'autrui, les deux cas n'étaient pas très malin, mais ce n'était pas bien grave, les deux savaient ce qu'ils faisaient avant de le faire, ils allaient juste regretter après mais c'était bien mérité après tout, ils l'avaient cherché, maintenant ils le paient.




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ♫ Loin du Froid de Décembre ♫




♫ Loin du Froid de Décembre ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» draft jeudi 16 décembre
» MATCHS [J1] Lyon - Picardie, le 29 décembre
» Un peu de froid dans ce monde des Kokokos
» j'ai froid au pied droit.
» Tair : Ni Chaud, Ni Froid ! [Partie III]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Revenge Contrasted ::  The World is Mine | :: ㄨ- Rossiïa :: ♕ - Lieux Publics :: ♕ - Parc-